Immobilier : ce qui change en 2018.

 Une nouvelle année est arrivée avec son cortège de réformes : voici ce qui change dans l’immobilier en 2018.

 

Première baisse de la taxe d’habitation.

Commençons notre revue des changements de l’immobilier en 2018 par la réforme prévoyant l’exonération de taxe d’habitation pour 80% des ménages. Une première baisse à hauteur de 30% est prévue dès cette année. L’an prochain, la remise atteindra 65% jusqu’à l’extinction en 2020.

Ce cadeau fiscal concerne les contribuables dont le revenu fiscal de référence ne dépasse pas 27000 euros pour un célibataire et 43000 euros pour un couple sans enfants. Pour un couple avec un enfant, le seuil d’exonération sera de 49000 euros de revenu fiscal de référence.

Crédit immobilier : encore plus de facilité pour changer son assurance emprunteur.

Depuis le 1er janvier, tout particulier ayant souscrit un crédit immobilier a la possibilité de résilier son assurance emprunteur afin de trouver la meilleure offre à garanties équivalentes. En principe, cette mise en concurrence est autorisée tous les ans à la date anniversaire de souscription du crédit.

Depuis cette année également, les banques sont en droit d’exiger que tout nouveau souscripteur de prêt immobilier maintienne ses revenus durant dix ans dans l’établissement. Bien entendu, cette obligation de domiciliation doit s’accompagner d’un avantage pour le client, tel que rabais sur le taux, frais de dossier offerts etc… Avantage qui doit être clairement mentionné sur le contrat de prêt.

Prêt à taux zéro ( PTZ ).

Concernant le PTZ qui s’adresse aux primo-accédants désirant acheter dans l’ancien. Il est prolongé pour une durée de 4 ans en zone B2 ( villes de 50000 à 250000 habitants ) et C ( villes de moins de 50000 habitants ). Une mesure qui soutiendra à coup sûr l’accès à la propriété.

Changement de portes et fenêtres : dépêchez-vous !

Depuis le 1er janvier, le taux du crédit d’impôt transition énergétique est passé de 30% à 15% pour la pose de fenêtres et portes isolantes. Si vous envisagez d’entreprendre des travaux, sachez qu’au 1er juillet 2018 ces équipements ne seront plus éligibles au crédit d’impôt.

 

Partager :